À propos de Poxel

Nous développons des médicaments innovants pour le traitement des maladies métaboliques

Poxel est une société biopharmaceutique dynamique qui développe des médicaments innovants pour le traitement des maladies métaboliques, en particulier le diabète de type 2 et la stéatohépatite non alcoolique (NASH). Basée à Lyon (France), Poxel a été créée en 2009 sur la base des actifs de Merck Serono, entreprise qui était à cette époque l'un des leaders mondiaux dans le domaine des maladies métaboliques.

Nous avons la conviction que les dysfonctionnements des voies de régulation de l'énergie cellulaire sont au cœur de la pathophysiologie de ces maladies et qu'ils doivent donc être la cible des traitements. Nos trois programmes en développement clinique ciblent des voies importantes du métabolisme énergétique. L'Imeglimine, notre produit le plus avancé, agit sur le dysfonctionnement mitochondrial, la mitochondrie étant la centrale energétique de la cellule, le PXL770 active la protéine kinase activée par l'adénosine monophosphate (AMPK), un senseur énergétique important, et le PXL065 (DRX-065) inhibe le transporteur mitochondrial du pyruvate (mitochondrial pyruvate carrier – MPC).

Notre expertise

Nos produits innovants, premiers représentants de nouvelles classes thérapeutiques, sont caractérisés par des mécanismes d'action susceptibles de modifier l’évolution des maladies métaboliques. Ils offrent des traitements plus sûrs et plus efficaces contre les maladies métaboliques, dont le diabète de type 2.

Notre expertise consiste à :
  • Développer de nouvelle classe thérapeutique de médicaments pour le diabète de type 2, la NASH et d’autres pathologies métaboliques pour lesquelles peu de traitements sont disponibles et où les besoins médicaux sont importants.
  • Diriger le développement clinique de candidats-médicaments destinés au traitement de maladies métaboliques
  • Établir des partenariats stratégiques globaux:
    • Sumitomo Dainippon Pharma est notre partenaire pour le co-développement et la commercialisation de l'Imeglimine pour le traitement du diabète de type 2 au Japon, en Chine et dans d'autres pays d'Asie
    • Roivant Sciences, notre partenaire stratégique avec lequel nous avons conclu un accord de licence pour l’Imeglimine aux États-Unis, en Europe et d’autres pays *
    • Enyo Pharma, avec lequel nous avons conclu un accord de licence pour notre agoniste du récepteur FXR (récepteur farnesoïde X). Enyo a initié le programme de phase 1b pour l'hépatite B et étudie son potentiel de développement pour la NASH.
    • Par un accord stratégique avec DeuteRx, Poxel a acquis le PXL065 (DRX-065), un programme au stade de développement clinique pour le traitement de la NASH, ainsi que plusieurs autres candidats-médicaments deutérés pour le traitement de pathologies métaboliques rares et de spécialité.
  • TIMES, le programme de phase 3 de l’Imeglimine au Japon est bien avancé. Ses résultats sont attendus en 2019. Le Japon, 2e marché mondial pour le diabète de type 2, constitue une opportunité unique de création de valeur.
  • Les travaux préparatoires au programme de phase3 pour l’Imeglimine aux États-Unis et en Europe ont débuté en 2018. L’objectif est d’initier la phase 3 en 2019.
  • Notre deuxième candidat-médicament, le PXL770, est un activateur direct de l'AMPK. Il pourrait être interessant pour le traitement d’un large éventail de maladies chroniques du métabolisme, dont certaines pathologies hépatiques telles que la stéatohépatite non alcoolique (la NASH). À l’issue du programme de phase I, qui a permis de mettre en évidence un profil de sécurité et de pharmacocinétique favorable, un programme de phase 2a de preuve de concept est en préparation pour le traitement de la NASH.
  • Notre troisième molécule en développement, le PXL065 (DRX-065) (R-pioglitazone stabilisée par substitution au deutérium) est un inhibiteur du transporteur mitochondrial du pyruvate (mitochondrial pyruvate carrier – MPC). Le DRX-065 est le stéréoisomère R () de la pioglitazone. Il est actuellement en phase I de développement pour le traitement de la NASH.
*L’accord de partenariat conclu entre Poxel et Roivant porte sur l’ensemble des pays qui ne sont pas couverts par l’accord conclu entre Poxel et Sumitomo Dainippon Pharma, à savoir, le Japon, la Chine, la Corée du Sud, Taïwan, l'Indonésie, le Vietnam, la Thaïlande, la Malaisie, les Philippines, Singapour, la Birmanie, le Cambodge et le Laos.

Nos principaux vecteurs de création de valeur

Imeglimine (diabète de type 2), PXL770 (NASH) et DRX-065/PXL065 (NASH)

Les marchés japonais et asiatiques

  • Le Japon / l’Asie constituent des marchés clés et occupent à ce titre une place importante dans notre stratégie de développement.
  • Sumitomo Dainippon Pharma, laboratoire pharmaceutique de premier ordre, dont l’expérience est établie dans le développement et la commercialisation en Asie de produits à un stade de développement avancé, est notre partenaire stratégique pour l’Imeglimine au Japon, en Chine et dans d'autres pays d’Asie.
  • Au Japon, Poxel et Sumitomo Dainippon Pharma co-pilotent TIMES le programme de phase 3 pour l’Imeglimine; Sumitomo Dainippon Pharma prendra en charge l’intégralité des coûts de développement associés à ce programme et sera responsable de la commercialisation de l'Imeglimine au Japon. En Chine, en Corée du Sud, à Taïwan et dans neuf autres pays d'Asie du Sud-Est dont l'Indonésie, le Vietnam, la Thaïlande, la Malaisie, les Philippines, Singapour, la Birmanie, le Cambodge et le Laos, Sumitomo Dainippon Pharma agira et pilotera seul le développement et la commercialisation de l'Imeglimine.
  • Le Japon est le deuxième marché mondial pour le diabète de type 2. Il est estimé à 4 milliards de dollars par an et devrait atteindre 6 milliards de dollars en 2020*.
  • De façon plus générale, l'Asie est considérée comme le futur premier marché mondial pour le traitement du diabète de type 2.
  • Les critères d’évaluation primaire et secondaire de l’étude de phase 2b sur l’Imeglimine menée au Japon chez 299 patients ont été satisfaits.
  • Nous pensons que le mécanisme d'action de l'Imeglimine est particulièrement bien adapté à la physiopathologie de la maladie chez les patients japonais et asiatiques.
  • TIMES, le programme de phase 3 de l’Imeglimine au Japon est en cours.
  • Notre objectif est de de soumettre le dossier de demande de commercialisation de ce nouveau médicament au Japon (JNDA) en 2020.

* Source: Decision Resources septembre 2014

Le marché aux États-Unis et en Europe

  • Le marché aux États-Unis et en Europe représente une opportunité d'environ 32 milliards de dollars* pour le diabète de type 2.
  • Nous avons conclu un accord de licence avec Roivant Sciences qui est notre partenaire stratégique pour les Etats Unis, l’Europe et d’autres pays**
  • Les travaux préparatoires au programme de phase 3 qui seront menés en 2018 prévoient des études complémentaires pour confirmer le potentiel différentié de l’Imeglimine sur les populations sensibles, telles que les patients atteints d’insuffisance rénale. Ils porteront également sur la fabrication de la molécule dans le cadre de la phase 3.
  • L’objectif de la Société est d’initier la phase 3 en 2019.

* Source: Decision Resources septembre 2014
**The Poxel and Roivant agreement includes all countries other than those covered under the Poxel and Sumitomo Dainippon Pharma agreement, which includes Japan, China, the Republic of Korea, Taiwan, Indonesia, Vietnam, Thailand, Malaysia, The Philippines, Singapore, Republic of the Union of Myanmar, Kingdom of Cambodia, and Lao People's Democratic Republic.

Cibler les complications cardiovasculaires du diabète de type 2

  • Nous offrons l'opportunité unique de traiter efficacement des patients diabétiques de type 2 présentant un risque cardiovasculaire élevé.
  • L'Imeglimine a montré dans les études précliniques une amélioration du dysfonctionnement endothélial et diastolique. Nous étudions actuellement les effets bénéfiques potentiels de l'Imeglimine sur les complications cardiovasculaires dans des études précliniques et cliniques.
  • Le PXL770 cible les principaux facteurs de risque cardiovasculaire, tels que l'hyperglycémie, les taux élevés de lipides et le surpoids.

Un nouveau marché cible, la NASH

PXL770

  • Notre candidat-médicament, le PXL770, est un activateur direct de l'AMP kinase (AMPK) qui pourrait être une voie d’accès pour le traitement d’un large éventail de maladies chroniques du métabolisme, dont certaines pathologies hépatiques telles que la NASH, qui est une forme grave de stéatose hépatique non alcoolique (nonalcoholic fatty liver disease ou NAFLD).
  • À l’issue du programme de phase I, qui a permis de mettre en évidence un profil de sécurité et de pharmacocinétique favorable, un programme de phase 2a de preuve de concept est en préparation et permettra d’évaluer l’efficacité et le profil de sécurité du PXL770 versus placebo chez environ 120 patients souffrant de NAFLD, une pathologie caractérisée par l’accumulation de lipides dans le foie. Ce programme de phase 2a comprend également une composante mécanistique qui évaluera l’effet du PXL770 sur l’inhibition de la lipolyse (libération d’acides gras libres à partir des triglycérides stockés dans le tissu adipeux) et de la lipogenèse de novo dans le foie (synthèse de triglycérides à partir de précurseurs du glucose).

PXL065 (DRX-065)

  • Notre candidat-médicament  PXL065 (DRX-065) (R-pioglitazone stabilisée par substitution au deutérium) est un inhibiteur du transporteur mitochondrial du pyruvate (mitochondrial pyruvate carrier – MPC). Le DRX-065 est le stéréoisomère R  de la pioglitazone. La pioglitazone, un médicament approuvé pour le traitement du diabète de type 2, a démontré son efficacité dans la NASH et est actuellement le seul médicament recommandé dans les protocoles de traitement dans les cas de NASH avérés par biopsie1. Toutefois, l’emploi de la pioglitazone a été restreint dans la NASH en raison d’effets secondaires, dont la prise de poids, les fractures osseuses et la rétention d’eau. Le PXL065 (DRX-065), un candidat-médicament innovant breveté, offre une nouvelle approche du traitement de la NASH, susceptible d’être plus efficace et de présenter moins d’effets secondaires que son médicament mère, la pioglitazone.
  • Le PXL065 (DRX-065) est actuellement en phase 1 de développement et Poxel entend lancer un programme de phase 2 pour le traitement de la NASH au second semestre 2019.
1. J Hepatol. 2016, 64(6), 1388-402 ; Hepatology 2018, 67, 328-357

Programmes de recherche et accords de licence

  • Notre partenariat avec Enyo Pharma est axé sur le développement d'un agoniste du récepteur FXR pour le traitement de l'hépatite B. Ce programme est en développement de phase 1, réalisé par Enyo Pharma.
  • Nous étudions de futures opportunités de licence dans l'objectif de renforcer notre portefeuille de produits en développement et mettre à profit notre expertise. Ainsi, nous venons d’acquérir des droits exclusifs sur le PXL065 (DRX-065), le candidat-médicament innovant en développement clinique de DeuteRx, qui étoffe notre portefeuille de produits en développement dans le traitement de la NASH. Cet accord porte également sur d’autres programmes de stabilisation de molécules par substitution au deutérium pour le traitement de pathologies métaboliques rares et de spécialité.

À propos du diabète de type 2

Une maladie multifactorielle, chronique et progressive

Le diabète de type 2 est un des problèmes majeurs de santé publique et son incidence ne cesse d'augmenter. Le diabète de type 2 est la forme la plus courante de diabète, il affecte environ 90% des patients. La maladie peut entraîner des complications cardiovasculaires sévères qui vont toucher les gros vaisseaux, conduisant à des maladies cardiovasculaires telles que la coronaropathie ou la thrombose artérielle périphérique, endommageant les reins, la rétine et le système nerveux. Cela peut conduire à une insuffisance rénale chronique (50% des cas), une perte de vision incluant la cécité, et une neuropathie affectant principalement la sensibilité dans les membres inférieurs (65% des cas).

Le diabète de type 2, désigné également comme diabète non insulino-dépendant, est un désordre métabolique caractérisé par une augmentation du taux de glucose sanguin, ou hyperglycémie. Chez la personne en bonne santé, le glucose fourni par la nourriture pendant un repas est distribué par le sang aux organes qui en ont besoin. Entre les repas, le foie produit du glucose pour maintenir des concentrations de glucose normales. L'insuline est une hormone sécrétée pendant les repas par les îlots bêta du pancréas, pour permettre le captage du glucose dans les tissus dépendant à l'insuline. De même, elle permet de ralentir la production de glucose par le foie entre les repas, pour maintenir un équilibre glycémique adéquat.

Le diabète de type 2 résulte à la fois d'une diminution de l'action de l'insuline (résistance à l'insuline) dans les organes cibles (en premier lieu le foie, les muscles et le tissu adipeux), et à une manque de sécrétion d'insuline par les îlots bêta du pancréas en réponse au glucose (insulinopénie relative).

Le diabète de type 2 représente un marché significatif

  • Environ 415 millions de personnes âgées de 20 à 79 ans dans le monde ont été diagnostiquées diabétiques de type 2 en 2015.
    • Environ 642 millions de personnes seront diagnostiquées diabétiques de type 2 d'ici à 2040, selon les estimations*.
  • Le marché du diabète de type 2 représentait 37 milliards de dollars en 2014 dans les 7 plus grands pays.
    • Ce marché devrait atteindre 71 milliards de dollars en 2024 selon les estimations**.

*IDF Atlas 2015 **, Decision Resources, septembre 2014

Des années d'expérience

  • Poxel est issue d’un spin-off de Merck Serono, créé à partir de plusieurs candidats-médicaments dans le domaine des maladies métaboliques et d'une équipe d'experts dans les domaines scientifique et du développement de médicaments.
  • Notre expertise repose sur la compréhension des mécanismes clés impliqués dans les pathologies du métabolisme et notre capacité à faire émerger des solutions innovantes pour la prise en charge de ces patients.
  • Notre équipe de direction et notre Conseil d'administration ont une très forte expérience de l'industrie pharmaceutique, s'étendant de la recherche moléculaire, au développement, jusqu'à la commercialisation, l'accès au patient et la gestion du cycle de vie du médicament.